Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • : Vous parler de ma passion, pousser mes coups de gueules, ouvrir pour vous un peu le livre de ma vie et peut-être répondre aux interrogations que vous avez quant à mon métier d'acteur...
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte Libre

Merci de me rendre cette petite visite !!!

 

J’aime passionnément mon métier comme je peux le détester parfois, mais pour vous, public, ma fidélité a toujours été sans faille. Mon ami Patrick Jorge, qui organise des festivals de cinéma, me dit souvent :
 

 "Quand je dis ton nom, les gens ne tiltent pas forcément, mais lorsque je montre ta photo, la réaction est immédiate ! Le public te suit depuis des années entre cinéma, théâtre et télévision et t’apprécie énormément pour ton travail." 


Si vous faites partie de tous ces fans, je vous remercie et tâcherai d’être encore quelques années à la hauteur. Mon ami rajoute et j’en finirai là :

 

« La célébrité, c’est être connu, la popularité, c’est être reconnu !!! »

 

Je suis donc très fier d’être populaire.

 

Je vous invite à vous inscrire sur la newsletter en haut, à droite afin de recevoir la suite de mes aventures !!!

 

 

 

Archives

3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 18:06

Me voilà lancé dans la vie active, je vais être pour plusieurs saisons « Animateur », autrement dit : « Personne chargée d'animer certaines activités, lors d'un divertissement, d'un spectacle, d'une émission de média... »

 

 

 

  L’hiver, j’emmène les vacanciers faire du ski de fond ou des raquettes. Après avoir transpiré pour escalader la montagne à vaches, le vin chaud coule à flot chez Madame et Monsieur Marin, ce petit bistrot d’altitude dans lequel la propriétaire, « Mamy » nous accueille comme à la maison. Inutile de vous dire que la descente des verres et surtout celle à ski se passent bien mieux et plus vite que la montée. Heureusement qu’il n’y a ni radars, ni contrôles d’alcoolémie sur les pistes ! Que de chutes, de rires et le plaisir de partager les joies de la montagne avec des vacanciers qui oublient pendant quinze jours le stress de leur vie quotidienne.

 Nous organisons souvent des soirées fondues ou raclettes dans des restaurants locaux. Inévitablement cela finit avec des chansons, des danses du canard, du balai, ou encore des jeux de toutes les sortes… (Torride !)

Les spectacles du soir se multiplient pour le plus grand bonheur des vacanciers.

Mon ami Coco est parti et il est remplacé par Henri, responsable animation, un garçon talentueux, maître dans le domaine des affiches.

 

 

 

  Avec nous, Thierry, il est chanteur, guitariste et chef dragueur ! Notre grand jeu est, le soir de l’accueil des vacanciers, de repérer dans la salle les jolies vacancières et de parier qui va réussir à approcher de très prés (Restons corrects) celles que nous avons sélectionnées.

 

 

        Nous sommes, en quelque sorte l’équipe des « Bronzés bis » ...

 

 

 

   Nous finissons souvent dans une boîte de nuit «  La Crèche  » dans laquelle nous retrouvons les moniteurs de ski, eux, médaillés d’or de la drague, encore en tenue de travail, bien éméchés, qui, comme des squales, tournent autour de leurs proies.

Ambiance jerks, rocks ou slows… La musique est bien dosée et nous permet ainsi de nous parler sans avoir à nous exploser les cordes vocales, comme c’est le cas maintenant !

Je peux vous dire qu’à ce jeu là, malgré ma petite taille et mon physique très spécial, je tire très bien mon épingle du jeu et je laisse souvent pantois mes camarades lorsqu’il me voit entouré de « sacrés petits lots » dévoués à ma cause ! J’ai souvent droit au:

 « Mais comment tu fais » ?

Ca, ce sont mes petits secrets... !

La saison d’hiver terminée, après Pâques, nous recevions les retraités. Autre clientèle, autres activités…Finis les plans drague, nous allions faire notre « marché » dans l’équipe du personnel. 

Ne voyez dans mes propos aucune misogynie ou sexisme, nous n’étions ni des pervers, ni des machines à sexe. La vie se déroulait tranquillement sans arrière pensée. D’ailleurs combien de couples ont perduré, des enfants sont nés de ces unions et la vie était belle !!!

Nous organisions pour nos retraités des sorties en car, visites de la vallée d’Aoste en Italie, le Grand Saint Bernard, Evian, Annecy, etc.

Mon grand plaisir était, par le biais du micro du car, de raconter des anecdotes croustillantes dont raffolent notre troisième âge, histoires souvent issues de mon imagination, pour le plus grand bonheur de notre chauffeur de car.

 

 

   J’avais beaucoup de respect pour ces personnes. J’apprenais énormément à leur contact. Je voyais dans leurs yeux tout le poids de leur passé, certains avaient connu une, voire deux guerres mondiales, et leurs témoignages étaient bouleversants.

   J’ai la chance d’avoir une mémoire assez sensible avec, greffé dans mon hémisphère droit une webcam qui m’a toujours permis d’enregistrer les réactions, les propos ou les comportements des individus. Chose très utile pour le métier que j’exerce. Justement, lorsque j’ai tourné dans le film « Les Ripoux », je me suis inspiré pour mon personnage du « voleur de sac à main », du comportement de deux individus dans le métro. Je vous raconterai cela plus tard.

 Revenons en à nos vaches et à notre village de vacances…

 

 

   Après les retraités, nous reprenions la saison d’été et ses tournois de pétanque, ses barbecues géants, des spectacles pour enfants, pour adultes. Ma deuxième sœur Line, responsable du « club enfants » et ma sœur Anne s’en donnaient à coeur joie, la preuve...

 

 

 

 

Ah ! Scène...! Lorque l'on a goûté à tes planches !

 

 

 

 

   Des artistes venaient présenter leur spectacle.

Je pense à Garcimore. Un artiste d’une très grande générosité. Il arrivait dans un fourgon avec toute sa basse-cour. A chaque fois il avait plaisir à nous présenter des numéros nouveaux. J’adorais lui faire sa régie son et lumière. Une fois il m’annonce avec son accent inimitable :

« Je vais te faire ce soir un numéro très chouette, il s’appelle « La fondue chouette de Savoie ».

 Il installait un grand poêlon, y mettait plein d’ingrédients dont une vraie chouette. Il allumait le feu sous le poêlon et fermait avec un couvercle. Grande fumée, il était censé ouvrir et oh, magie ! Plus rien dans le récipient. C’était donc un nouveau tour et ce soir là, c’est la chouette-effraie, effrayée, qui a bel et bien commencé à prendre feu. Elle s’est envolée en criant de peur. Et mon José de dire : 

« Voilà, c’était un tour très chouette, elle a disparue par magie » !

En effet, le malheureux volatile s’était caché et, ce n’est qu’à la fin de la représentation, le public étant sorti, que je me suis pourri mes fringues en me glissant sous la scène. J’ai braqué une lampe torche sur le volatile et l’ai chopé après m’être fait labouré la main par le bec vengeur de l’oiseau.

Garcimore était au bord des larmes de voir que sa chouette qui sentait le roussi, avait perdu quelques plumes dans l’histoire.

Je garde de cet homme un excellent souvenir. C’était un grand artiste qui, pour des histoires de politique, a été plus ou moins viré des plateaux de télévision.

 

 

 

       Décontrasté... Eh oui !!!

 

 

 

 

     D’autres soirées spectacle avec, notamment celui intitulé : « 1900 »

Ce spectacle avait été créé par ma sœur aînée. Chassez le naturel, il revient au galop.

 

 

 

 

  C’était magnifique. Des décors et des costumes somptueux, des membres du   personnel motivés qui répétaient pendant leurs heures de repos… (Pas de 35 heures à cette époque !)

Bref tous les ingrédients pour donner à nos vacanciers l’envie de se rendre tous les soirs, après le dîner, dans notre « Salle des fêtes ».

Et voici qu’arrive un nouvel animateur haut en couleurs, Monsieur Louis Chabaud surnommé « Praline ». Il avait bossé au « Club Méditerranée » pendant longtemps et portait dans ses valises nombre de sketches et spectacles bien déjantés…

 

 

 

      De gauche à droite, Michel, Louis, dit Praline

et Henri

  

   De plus notre Praline avait plusieurs cordes à son arc puisque excellent joueur de boules, bon au football et artiste peintre ! Il avait et a toujours une galerie de peinture, ferme des "Meurets" à Praz sur Arly, une autre à Lyon.

 Nous nous mettions au travail très vite, et recevions régulièrement les félicitations du siège « V.V.F Paris ».

 Pour ceux qui me connaisse, vous savez bien que, en écrivant ces quelques lignes, je ne cherche pas ni à glorifier mon passé ni à me passer de la crème à "Starification".

Mais, j’aurais l’occasion de vous parler plus tard de Louis Chabaud…

           Puis un certain 23 mars, je fêtais mes vingt ans…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Avec mes sœurs, ma nièce Sophie et Elisabeth qui me donna, et je l’en remercie, mes premiers cours de rock en roll, nous allions fêter cela en montagne, neige et champagne oblige...

   Le directeur du Village vacances voulait que je fasse mon service militaire pas très loin de Praz sur Arly afin de revenir le plus souvent pour participer aux spectacles. Il avait le bras long et le fit encore plus long auprès du ministre de la défense de l’époque afin que je rentre dans les chasseurs Alpins à Chamonix.

 

 

   Gagné!...

Je reçus ma feuille de route et me retrouvait dans un camp semi disciplinaire à Reims dans les chars d’assaut !!!

          Mais ça, c’est une autre histoire…  

 

" A tout bientôt !!! "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kieffer 17/10/2010 20:48



Merci, c'est bien celle-ci qui me plait, mais malheureusement elle est protégée et je ne peux l'enregistrer!


Pourriez vous me l'envoyer par mail?


Merci d'avance!


Alain.


Voici le lien si vous voulez écouter le portrait radiophonique:


Deuxième émission de la série de portaits radiophoniques d'artistes pour LNA Radio
intitulée "Poètes vos papiers...".


 


 



Poètes vos papiers...


 


Portrait de Louis Chabaud, croqueur de trognes!


 


 


 


Louis Chabaud est né le 7 février 1941 à Aubagne.


Il exerce tous les métiers : marchand ambulant, mime, comédien aux côtés de
michel Crémadès, animateur au Club Méditerranée.Il a peint tout au
long de sa vie. C'est aux alentours de 1975 qu'il
abandonne la peinture « commerciale » pour se consacrer à une œuvre inventive, humoristique, tissée de jeux de mots et de calembours. Le peintre parle de la
vie ! Louis Chabaud n’a pas fait les beaux arts, mais il a suivi l’enseignement de
Théo Sicard, peintre provençal et Marius Chave, grand santonnier. 


Il réside à Praz-sur-Arly, en Haute Savoie où il organise également le Festival
d'Art Hors-les-Normes.


 


Nous le rencontrons à Aubagne pour son exposition au 11ème festival international d’art singulier en Juillet
2010.



 


 


Pour ceux qui sont en manque de soleil et de cigales, l'émission se déroule dans les ruelles d'Aubagne ainsi qu' à la calanque du
mugelle, à la Ciotat, à une terrasse de restaurant, au bord de mer.


 


Réalisation, fabrication, bidouillages et conception: Alain Kieffer.


 


Vos commentaires sur le site sont les bienvenus,


Salutations,


A.K.


 


http://lnaradio.com/index.php/les-nouveaux-artistes/2-les-nouveautes/53-poetes-vos-papiers



kieffer 12/10/2010 17:26



bonjour,


je suis un ami de praline et réalise un portrait radiophonique de Louis. Pourriez-vous m'accorder la photo ou vous êtes tout deux, en carte postale pour illustrer la page web de l'émission. Je ne
manquerai pas de mettre en lien votre blog!


Merci d'avance,


Alain.



Michel Crémadès 17/10/2010 14:12






Bonjour,


Je pense que cette photo devrait vous plaîre !



ju 15/03/2007 13:57

Tu as su faire de ta vie ce que tu voulais, tu ne t'es pas mis en tête de faire autre chose à corps défendant car ce métier était un peu trop aléatoire...
Je suis fière de toi.

ffred 09/03/2007 09:39

J'ai découvert votre blog en lisant celui de Quaty sur Allo ciné et j'en suis ravi. Votre histoire est passionnate et écrite avec tellement de simplicité, de tendresse et d'émotion que j'ai hâte de connaitre la suite. bravo et j'espère lire la suite très bientôt. Fred.

quaty 07/03/2007 15:39

Merci, Michel pour ta petite visite sur mon blog.
J'avais déjà découvert ta biographie, mais pas ton site, Il est très sympa, et désormais il se trouve dans mes liens.
amicalement

Michel CrémadÚs 07/03/2007 16:50

Reçu cinq sur cinq! Merci
Théâtralement et Amicalement.
 Michel C.