Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • : Vous parler de ma passion, pousser mes coups de gueules, ouvrir pour vous un peu le livre de ma vie et peut-être répondre aux interrogations que vous avez quant à mon métier d'acteur...
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte Libre

Merci de me rendre cette petite visite !!!

 

J’aime passionnément mon métier comme je peux le détester parfois, mais pour vous, public, ma fidélité a toujours été sans faille. Mon ami Patrick Jorge, qui organise des festivals de cinéma, me dit souvent :
 

 "Quand je dis ton nom, les gens ne tiltent pas forcément, mais lorsque je montre ta photo, la réaction est immédiate ! Le public te suit depuis des années entre cinéma, théâtre et télévision et t’apprécie énormément pour ton travail." 


Si vous faites partie de tous ces fans, je vous remercie et tâcherai d’être encore quelques années à la hauteur. Mon ami rajoute et j’en finirai là :

 

« La célébrité, c’est être connu, la popularité, c’est être reconnu !!! »

 

Je suis donc très fier d’être populaire.

 

Je vous invite à vous inscrire sur la newsletter en haut, à droite afin de recevoir la suite de mes aventures !!!

 

 

 

Archives

5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 16:26

Une excellente année 2014 à vous toutes et tous… Mieux vaut tard …

Merci pour tous vos sympathiques messages. Je n’ai, malheureusement, pas eu le temps d’alimenter mon blog et je vous prie de bien vouloir m’en excuser. Il est vrai que depuis une petite année j’ai eu pas mal de travail, entre ma Compagnie de théâtre et mes activités sur Paris. Il est vrai aussi qu’Over Blog a pas mal changé. Pour mettre des photos, c’est, je trouve, un peu plus compliqué et il est plus difficile de mettre des réponses aux différents messages que des personnes ont bien voulu me laisser. Ou alors je n’ai pas tout compris …

Comme vous le savez, je pense, j’ai le plaisir de jouer au Théâtre Michel sur Paris depuis le 19 septembre dernier.

Le titre « Les Palmes de M. Schutz ».

Notre metteur en scène, Patrick Zard, a mis plusieurs années à pouvoir monter cette pièce. Comme d’habitude, certains directeurs de théâtre ou financiers, se sont longuement interrogés quant à la faisabilité du montage d’une pièce qui, pourtant, quelques dizaines d’années auparavant avait fait un énorme carton. Elle avait été récompensée de plusieurs Molière, traduite dans une vingtaine de langues et adaptée au cinéma …
Mais bon, sans têtes d’affiche, c’est risqué !... Eh oui ! Où finit la culture et où commence le commerce ?

Heureusement, cet homme s’est battu et a réussi à monter ce petit bijou sans être obligé d’engager des people, des animateurs de télévision ou des sportifs désireux de se montrer sur une scène…

Non, ce sont de vrais comédiens qui se produisent tous les soirs. Le public répond présent, des spectateurs sont même venus plusieurs fois, emmenant avec eux des amis, de la famille. Ils nous attendent à la sortie pour nous dire le bonheur qu’ils ont eu et ça, cela nous fait chaud au cœur ! De plus, nous sommes dans les toutes premières recettes sur Paris…

Cette pièce est magique car raconter la vie de Pierre et Marie Curie en faisant rire, c’est un tour de force qu’a réussi à faire Jean-Noël Fenwick, l’auteur. C’est drôle et intelligente, servie par une distribution homogène, comme aiment à le dire les journalistes qui sont venus la voir, et ils sont nombreux ! Nous partons normalement en tournée à partir de septembre 2014 en France, Suisse et Belgique.

Voilà, elle n’est pas belle la vie ! Sinon que vous dire ?

Georges Lautner nous a quittés, vous le savez. Du reste, j’adore cette photo prise en sa compagnie.

Un réalisateur de plus qui nous avait donné tant de bons films à une époque où l’on faisait du cinéma et non des films…

J’aime tellement mon métier que je ne cesserai de dire ce que j’en pense, même si parfois je semble être un peu pessimiste, ce qui ne veut pas dire aigri, je précise. J’en ai toujours vécu, mais je me fais vraiment du souci pour tous ces jeunes qui veulent pratiquer cet art.

Il faut se battre tous les jours et réussir à enfoncer des portes très souvent « blindées » !

Sinon je suis très heureux pour Guillaume Gallienne récompensé pour son premier film. J’ai eu le plaisir de travailler avec lui dans le dernier Astérix et de passer quelques soirées « à table ». C’est non seulement un grand comédien, mais un garçon d’une très grande gentillesse, super camarade de travail, simple et généreux. Voilà, c’est dit.

Allez !... Quelques photos !!! Petite précision, c’est bien moi dans « Comme d’habitude », pastiche de la chanson interprétée par Michel Sardou…

« A tout bientôt ! »

EPISODE 55 : Je suis toujours vivant ...
EPISODE 55 : Je suis toujours vivant ...
EPISODE 55 : Je suis toujours vivant ...

Partager cet article

Crémadès Michel
commenter cet article
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 12:54

 

Dans cet article, c’est l’homme qui parle plus que l’artiste…

Le printemps arrive doucement, c’est même presque l’été alors que l’hiver n’est pas encore parti… « Y’a plus d’saison ma bonne dame » ! Elles sont devenues folles et le monde aussi, il ne tourne plus rond…

J’ai soudainement une bouillante montée de sève…

Certains me disent, ils n’ont pas tort, que je n’alimente pas assez mon blog.

Mais je ne veux pas écrire tout et n’importe quoi. Un célèbre proverbe chinois dit : « Si tu n’as rien à dire, tais-toi ! ». Mais cette fois ci, je prends en main mon clavier et ma souris pour vous pondre un coup de gueule spécial printemps 2013.

Traitez moi de vieux c.., de passéiste, dites-moi que je suis aigri, que je ne comprends plus rien, bref, toutes les questions que je me pose depuis un moment, et auxquelles je réponds, NON, je tente simplement de regarder les choses d’une manière objective, avec mon tempérament et ma fougue ; Celle d’un artiste qui a la passion de ce qu’il essaye de faire. En plusieurs volets donc …

Que devient mon métier ? Cinéma, théâtre…

Réponse : C’est une catastrophe…
Je reçois régulièrement des scénarii qui n’ont ni queue ni tête avec des fautes d’orthographe tous les deux mots, ce qui rend absolument illisible l’histoire. Il est vrai que nous vivons à une époque où tout est permis mais quand même. Un scénario n’est pas un gigantesque texto écrit en raccourci. Avec les correcteurs automatiques, on peut éviter certaines fautes, non ? Du reste, j’espère que je n’en ferai pas, sinon j’aurais vraiment l’air d’un pouffe…

Tournages : Nous trouvons dans les grandes surfaces, des caméscopes à très bas prix, qui permettent à Mr tout le monde, de faire des films de vacances. Je trouve cela formidable. Mais du coup, ce même Monsieur pense que le cinéma, c’est facile et qu’il peut donc réaliser le film de sa vie et rafler quelques statuettes prestigieuses. Il existe des écoles pour apprendre les techniques cinématographiques, je les conseille à certain…

Je veux faire rire : Il en est de même pour tous ceux qui se lancent dans la comédie. Combien de jeunes, qui m’arrêtent dans la rue, me disent qu’ils veulent faire mon métier pour être connus et être bourrés de fric… Lorsque je leur dis qu’il faut prendre des cours de théâtre afin d’acquérir d’incontournables bases, ils partent en courant. Eh oui, ce métier s’apprend comme les autres et on s’améliore avec le temps. Est-ce qu’on a déjà vu un chirurgien apprendre sur le tas ? Lorsque je parle de tas, je ne vise personne …

Mais finalement, ne vaut-il pas mieux être animateur à la télévision pour pouvoir ensuite s’autoproclamer « acteur ». Mince ! J’ai raté mon coup …

Internet : C’est formidable, sauf que parfois si « Maurice » fait le « BUZ » avec le film de famille qu’il a posté sur You tube, il ne se sent plus, il compte les « clic » et il devient star notre Maurice. Il écrit vite fait un one man show sur le coin d’une table, ça ne coûte pas cher pour un directeur de salle ou un tourneur et notre ami va porter la bonne parole, souvent truffée de mots grossiers. Ben oui ! Plus on va dans l’outrance, plus on choque et plus ça marche. De nos jours, il faut flinguer l’autre pour exister ! Pour les filles, il faut parler de sexe de manière graveleuse, pour les hommes, il faut être plutôt vulgaire. Notre société dévoile tout, déballe tout, et même nos hommes politiques s’y mettent…

J’avoue que tous ces « One men ou women » me dépassent, m’ennuient. Je les trouve formatés, à part quelques exceptions heureusement ; de plus ils racontent tous à peu près la même chose… Alors même si « Mon neveu qui s’appelle Ginette habite chez ma belle-sœur qui se nomme Christian », je te demande Maurice, de réfléchir à deux fois avant de penser à te produire sur scène …

One man show : Qui dit one man show dit forcément, ensuite je chanterai ou ferai du cinéma. Je commence par m’écrire un scénario pour MOI, je trouve une tête d’affiche, important la tête d’affiche sinon pas d’argent, ensuite je demande à un pote de réaliser, j’écris quelques  dialogues  de manière à montrer que je sais pondre deux ou trois idées…

Les portes s’ouvrent ! Facile de faire l’acteur … La prochaine fois, j’écrirai tout le film que je réaliserai avec MOI en tête d’affiche et je ferai peut-être même la musique du film ! Mais tout le monde ne s’appelle pas Chaplin ou Orson Welles. Alors on me dit, c’est une mode, ça passera, oui, mais entretemps, ça fait des dégâts… Les spectateurs se font rouler dans la pellicule enfarinée en allant voir un film dont on a dit tant de bien sur une chaîne de télévision. Normal, cette même chaîne a donné de l’argent pour le montage du film, elle ne peut qu’en dire du bien. Ces spectateurs, bernés par un film médiocre tourné par une bande de copains qui se sont bien amusés sur le tournage, on ne les revoit pas de sitôt dans une salle obscure. En plus, avec la crise, il n’y a plus de sous …

Autre solution à la mode, demander de l’argent à n’importe qui avec, à la clé, la chance de tourner dans le film. Nous vivons dans une époque formidable ! Il en est du cinéma comme de l’alimentation, on nous donne à bouffer de la farine animale, du bœuf qui a le goût de cheval et du poisson élevé en batterie…

Monter un film ou une pièce de théâtre : Le montage d’un film ou d’une pièce de théâtre est, de nos jours, une chose décidée par des financiers qui n’ont plus aucun sens artistique. Fût un temps, souvenir, souvenir, les producteurs étaient avant tout des artistes amoureux de leur métier. De nos jours, si un producteur met un euro sur la table, il veut, dès le lendemain, en gagner cinq cents. On décide de mettre une grosse star bien chère dans un film afin qu’elle fasse venir du monde, oui mais Mr le producteur, faut-il encore que cette grosse star ait une histoire à se mettre sous la dent, et non un bout de guimauve qui, certes passera en prime-time à la télévision, mais pas au cinéma !

Confession : Il m’est arrivé de rencontrer des producteurs qui voulaient même tenir le stylo à ma place afin de réécrire l’histoire que je proposais. Est-ce que moi je produis, non ! Chacun son métier, merci !

Casting : De mieux en mieux. On vous téléphone le mardi pour vous prévenir d’un rendez-vous le lendemain et on vous balance cinq pages de texte à apprendre. J’avoue que je ne m’y fais pas. Parfois, on vous fait même venir pour trois répliques… Cela m’est arrivé ! Le réalisateur rencontré, quelqu’un de reconnu dans le métier, voulait même me revoir une seconde fois. J’ai dit non à la demoiselle qui s’occupait du casting et lui ai envoyé mon CV. Je ne me la pète pas mais quand même, je ne suis pas un perdreau de l’année. Ah ! Mieux vaut en rire avant que d’en pleurer…

Monde :     J’adore Beaumarchais :

Dans un monde où les puissants qui gouvernent
Ne sont pas forcément ceux que l’on croit.
Où les politiques, de balivernes
Nous bercent les oreilles, maladroits
A se mentir eux-mêmes, subalternes
Des vrais pouvoirs qui nous ont apeurés :
Les riches qui œuvrent dans l’ombre terne,
Mieux vaut en rire avant que d’en pleurer.

Ces marionnettes qui se prosternent
Aux fils invisibles d’un morne effroi
Pensent avec tort suivre leur lanterne,
Alors qu’elles ne sont que cette proie,
Qui frétillait au bout de la baderne,
Moribondes mais croyant demeurer
Les maîtres vivants du monde moderne,
Mieux vaut en rire avant que d’en pleurer.

Et moi, je m’enivre dans ma taverne
Afin d’oublier, au moins une fois
Ce monde mensonger qui me consterne,
Ces pantins dont seul je vois les courroies
Qui les agitent. Voilà qui nous berne
Encore et encore, à nous écœurer
Comme ce nectar des Dieux, ce falerne
Mieux vaut en rire avant que d’en pleurer.

Président, dictateur, ou simple roi
Dites-vous bien : A quoi bon se leurrer ?
Des fils d’argent, qui sont votre paroi,
Mieux vaut en rire avant que d’en pleurer.

Magnifique … Eh oui ! Le monde devient une jungle peuplé de sauvages sans foi ni loi. Pour un regard trop appuyé on tue… La fiction est dépassée par la réalité. On soupçonne le voisin de tous les maux, on envie son patrimoine, on préfère, je peux le comprendre, aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte alors que la France est un si beau pays. Lorsque je regarde mes petites filles en train de jouer, je ne peux m’empêcher de me poser quelques questions quant à l’héritage que l’on va laisser à nos enfants… Nous vivons dans un monde de plus en plus cruel, avec des hommes qui n’en sont plus, incapables d’assumer leurs actes lorsqu’ils violent, tuent, pillent. « Ce n’est pas moi, ce n’est pas de ma faute, c’est à cause de la société… » STOP ! Assumez !

Télévision : Heureusement il y a la télévision pour nous divertir. La redevance augmente mais pas la qualité des programmes. Les séries « Made in América » pullulent alors que l’on nous demande de privilégier, à juste titre le « Made in France ». Les quelques téléfilms français sont tournés à l’arrache, il faut faire vite, mais bien. Ça, ce n’est pas toujours possible. Alors on préfère rester dans la « réalité »… On met un microscope à la disposition des téléspectateurs afin qu’ils puissent regarder des êtres humains se débattre dans leurs drames. On fait des gros plans bien pensés sur les yeux de la candidate qui n’a pas réussi son épreuve. Elle est en pleurs de préférence, afin de pouvoir toucher la ménagère qu’il faut garder à tous prix jusqu’à la page de pub…

On me dit que le public aime ces émissions, je ne le crois pas. Je pense qu’à force de n’avoir que ça à se mettre sous la dent, on s’y habitue et puis la télévision, c’est facile, on met les enfants devant un poste ou des jeux vidéo et on est tranquille.

Je ne jette la pierre à personne, cette vie à cent à l‘heure nous oblige parfois à baisser les bras et à se réfugier dans ceux de nos téléphones portables qui, si utiles soient-ils, nous font perdre quelque peu le sens de la vie. Bel exemple que ces téléphones qui sont le reflet de notre société. Lorsque qu’un nouveau modèle sort, on se jette dessus, il en est de même pour tout, on change de véhicule, d’écran plat, de produit vaisselle, de femme ou de mari, qu’il y ait enfant ou pas …

Bon ! J’arrête là, je ne veux pas pourrir votre weekend end ensoleillé. J’avais simplement envie de partager ce moment de petite solitude… Je suis d’un naturel confiant, souvent optimiste et j’aime amuser les autres, d’où cette article …BUREAU-0242.JPG

Donc, tout va s’arranger. ! La nature est encore très belle, toute en couleurs, la preuve en est, cette photo prise dans mon jardin. La vie vaut vraiment le coup d’être vécue, c’est parfois difficile, pour certains plus que pour d’autres …

Pour finir cet extrait, cri d’espoir :

Voilà la difficulté de notre époque, les idéaux, les rêves, les beaux espoirs n'ont pas plus tôt fait leur apparition qu'ils sont déjà touchés par l'atroce réalité et totalement ravagés. C'est un vrai miracle que je n'aie pas abandonné tous mes espoirs, car ils semblent absurdes et irréalisables. Néanmoins, je les garde car je crois encore à la bonté innée des hommes.

Journal d' Anne Frank.

 

“A tout bientôt !!!”

 

 

 

 

Partager cet article

15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 17:45

file0051.jpgMon blog est aujourd’hui en deuil. Nous venons de perdre Pierre Mondy. Un homme toujours souriant, le « roi du fou rire ». Combien de prises avons-nous dû faire lors de tournages ! Il vivait son métier comme on doit le vivre, dans une bonne humeur permanente, comme un enfant qui s’amuse à chaque instant. Lors des répétitions de la pièce « Oscar », ce fut un grand honneur d’être dirigé par ce grand bonhomme. Salut mon Pierrot !file0048.jpg

Sinon que vous dire… Depuis le temps, vous vous dites, Michel ne nous aime plus, il a arrêté son métier, il a pris des RTT, il est en prison ou bien en cavale… Non ! Je suis bien vivant, je continue à jouer, tourner, mettre en scène, même si il faut reconnaître que les temps sont difficiles. Vous avez dit « crise » !?

Pour tout vous dire, nous n’avons, de par contrat, pas le droit de parler d’un film dans lequel on a tourné et encore moins le droit de montrer des photos. J’en suis désolé, c’est l’effet surprise que recherche les producteurs. Comme je ne vais pas vous raconter qu’avec les pluies abondantes que nous avons eues, mes « cœurs de bœuf » ont pris le mildiou, ou que j’ai déménagé, je préfère attendre avant de vous délivrer quelques informations intéressantes…

La première, maintenant je peux en parler, je suis allé à la projection du film « Astérix, au service de sa majesté ». Il sort prochainement et j’espère que vous vous régalerez avec toute cette équipe de joyeux drilles. Je ne joue plus le rôle de « Triple Patte » (Mission Cléopâtre), mais celui du voleur de tonneaux. L’homme au loup qui masque mes jolis yeux bleus, c’est moi ! Mais est-ce que j’ai une tête de voleur ??? Il faut croire que oui… Dans ce film on a le plaisir de retrouver Michel Duchaussoy, qui nous a quitté il y a peu. Beaucoup de têtes connues jouent des petits rôles, à l’instar de Gérard Jugnot en chef des pirates.

Le 18 septembre à 20h40, sur France 3, je vous invite à regarder « La Guerre du Palace Hôtel », téléfilm sélectionné au Festival de La Rochelle. J’y interprète un infâme collaborateur. Mais est-ce que j’ai la tête d’un affreux bonhomme ???

A voir cette photo, il y a eu pire que moi, non ? BUREAU 0514

 

 

 

Superbe distribution, je vous la délivre : BUREAU 0511

Daniel Russo, Michel Leeb, Claire Maurier, Anne Jacquemin, Alice Isaaz, Dominique Pinon…

 

 

 

Entre temps, quelques festivals de cinéma, j’y ai retrouvé les amis, notamment le grand Georges Lautner ici en photo avec Michel La Rosa. photo-Lautner-et-La-Rosa.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Egalement le plaisir de retrouver Jean-Pierre jeunet et Youssef Hajdi à Beaucaire.

gard-jean-pierre-jeunet-invite-de-marque-du-jeune-festival-.jpg 

Dernièrement a été diffusé le film « Case Départ » que nous avons tourné à Cuba. Sacré souvenir parfumé au rhum …

 

 19724767.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110426_014827-CASE-DEPART.jpg

 

 

 

Sinon des projets en cours, à part finir de ranger les cartons et arracher mes plants de tomates, du théâtre en vue, déjà avec ma compagnie, « La Compagnie du Bleuet » et d’autres… Mais motus…

 

Vous voyez que je pense à vous !

 

" A tout bientôt !!! " 

Partager cet article

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 16:21

Oh, je sais, je suis à la bourre pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année

2012 !!! 

Désolé, je viens de déménager de ville à ville, j'ai le dos en compote, je suis dans les cartons et travaille en même temps sur deux mises en scène. J'ai fait quelques festivals, notamment celui de Valloire, vous souvenez-vous du court métrage de Pierre Antoine Carpentier intitulé "Planter des rêves". On m'y a décerné un prix d'interprétation, mais oui ! Et le film a eu le prix du public à Saint Jean de Maurienne.

Bon, le génépi a fait fureur sur les pistes mais Valérie Vogt a réussi à me secourir.390320 10150465753526338 611976337 9020182 759331542 n

J'ai eu le plaisir, pour l'anniversaire de l'immense Georges Lautner, de tourner un remake de la fameuse scène de la cuisine du film "Les Tontons flingueurs".

 

276924 231829346896424 175636226 n

On s'est bien amusé, Georges a été très touché, il fêtait ses 86 ans et le film, lui, ses 50 ans. La Gaumont, qui l'avait produit, va faire une fête et vous aurez l'occasion de vous remémorer toutes les réalisations de ce grand Monsieur.

Les films de cette époque tenaient drôlement la route, entre dialogues (Audiard), personnages principaux et seconds rôles (mon cheval de bataille !), ça déménageait drôlement. Non, ne parlons plus de déménagement, j'ai une lombaire qui ne supporte plus ce mot.

A ce propos j'ai envie de vous mettre ou remettre quelques photos de très bons souvenirs de tournage, histoire de commencer en beauté l'année.

002AOC Bernard Farcy 001002AOC_Michel_Cremades_004.jpg

Je tiens à vous signaler que j'ai tourné dans le prochain Astérix, "Au service de sa majesté". Je ne peux mettre de photo, désolé. C'est reparti pour le trombinoscope...

les_ripoux_1984_reference.jpgRipoux-contre-ripoux.jpg

Cela ne me rajeunit pas ... Ne riez pas, vous non plus !!!

403600_3120399169982_1264635390_33396327_1197663024_n.jpg381637_10150504962144228_793719227_8530837_1884967048_n.jpg

Celle de gauche, pas facile ?! Celle de droite avec Pierre André, Monsieur "son" sur le tournage de ...

Allez, je vous laisse, vous souhaite encore plein de bonnes choses pour cette année qui débute. 

 

" A tout bientôt !!! "

Partager cet article

7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 09:46

Un grand bonjour à tout le monde ! Oui je sais, cela fait longtemps que je ne vous ai pas donné de nouvelles mais le temps file entre les doigts, en plus comme je vous le disais dans l'article précédent, les productions ne veulent plus que l'on parle des tournages dans lesquels nous sommes distribués, ceci afin de garder la surprise.

Il y a un film dont je peux vous parler puisqu'il est sorti hier en salle et a fait le plus gros carton de toutes les sorties, il s'agit de "Case Départ".19760131.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110614_051110.jpgCe film a été tourné à Cuba, ça vous le saviez, il est non seulement drôle, mais il raconte pas mal de choses ... Je n'en dis pas plus. A vous de voir et de juger !

Mon nom est écrit en bas à droite en petit, qu'est ce qu'ils prennent comme place les deux garçons ! Normal, ils ont écrit le scénario et les dialogues avec Jérôme L'Hotsky et en plus co-réalisé le film avec Lionel Steketee.

En attendant d'autres photos, en voici une de John Waxxx, notre photographe de plateau.

19724767.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110426_014827-CASE-DEPART.jpg

Je joue le rôle d'Isaac, un marchand juif qui, dans le film va sauver les deux garçons.

Ce fut une très belle rencontre avec toute l'équipe du film. Des personnes motivées, des décors magnifiques et un énorme travail au cadre, une lumière bien chaude à l'image de la température qu'il faisait à Cuba.

Cette page est tournée, le film va vivre sa vie que je crois longue. Même si quelques critiques chagrins vont tenter de le descendre en flêche, mais ça on est habitué ...

Le principal, c'est le public. Il aime ou il n'aime pas. J'apprécie toujours les critiques des scribouillards enfermés dans des bureaux qui n'ont jamais écrit ni réalisé de films et qui se permettent de... Enfin bref ! Mon ulcère à l'estomac .............

Entre quelques festivals de cinéma, Cas d'rage, Savines le Lac et Vittel prochainement, j'ai eu le plaisir de retrouver Jean-Pierre Jeunet et mon ami Youssef Hajdi à Beaucaire, ville magnifique dans laquelle avait lieu un hommage à Jean-Pierre. Tous ses films ont été projetés pour le plus grand bonheur du public, et ce, sous l'égide des organisateurs de "Têtes à Clap". Un jeune festival en devenir !

Organisation "vin rosé bien frais", j'ai pris trois kilos en deux jours, bref je les déteste tous !!!

Nous avons eu le droit à la projection du court métrage "Prunelle et Mélodie" de Mathieu Simonet qui, je le pense, devrait ramasser pas mal de prix dans les festivals.gard-jean-pierre-jeunet-invite-de-marque-du-jeune-festival-.jpg

Un grand merci à "Midi Libre".

 

Sinon, vous dire que je viens de finir un tournage en Hongrie, désolé mais je ne peux vous en dire plus, c'est juste l'histoire d'une potion magique .........

Je continue à mettre en scène des pièces de théâtre dans ma région Bourgogne car les producteurs ou réalisateurs ne se bousculent pas pour me téléphoner. Snif, snifff !

Je suis en train de monter avec ma toute nouvelle compagnie de théâtre du "Bleuet" la magnifique pièce "Le vent des peupliers" de Gérald Sibleyras.

Sinon nous "risquons" de reprendre la pièce "Famille de Stars" ... Quand et où ???

C'est une affaire à suivre...........

J'espère vous avoir tout dit, si j'ai oublié quelque chose, je reviendrai.

 

Case-Depart-5844--640x480-.JPG

Ah si ! Je ne peux m'empêcher de vous montrer la photo de mes deux petites filles qui font mon bonheur.  

Je pense les avoir bien réussies !!!

Maëlys, la grande et Louise qui n'a que quelques mois.

Je cours essuyer la bave qui coule de la commissure de mes lèvres en bon papy gaga que je commence à devenir.


Elle n'est pas belle la vie ?!

 

 

 

 

"A tout bientôt !!! "

 

Partager cet article

16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 11:21

Un petit article en ce début d’année pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente 2011 ! Qu’elle soit pétillante, ensoleillée et heureuse.

Quelques nouvelles : Je suis parti tourner un film à Cuba, je ne peux vous en dire plus, la production nous ayant demandé la discrétion absolue. C’est une comédie qui devrait sortir en mai… A suivre donc.

Les Cubains sont des gens merveilleux qui survivent grâce à la musique et la danse, voire le rhum et les cigares. Lorsque l’on revient de là bas, on se dit que l’on n’est pas si mal en France et que l’on devrait approcher un peu plus la misère avant de jouer aux éternels râleurs. P1060932Juste une photo qui, pour moi, représente bien ce pays, ces voitures américaines, vestiges d'un autre temps, rafistollées on ne sait comment ...

 


 

 

Sinon, je suis dans les répétitions de la pièce « Famille de Stars » (voir article 49)

Quel joli couple avec Firmine Richard, plutôt inattendu. Nous démarrons le 20 janvier et partons ensuite en tournée ! Merci à Romain Chocart, le photographe qui a su immortaliser avec brio cette "Famille de Stars"...

_DSC8134.jpg

Enfin, dernière nouvelle, personnelle celle là, ma fille aînée devrait accoucher très prochainement d’une petite fille. Me voilà donc grand père pour la seconde fois. Je pense que je vais apprendre la nouvelle sur les routes de France pendant la tournée.

Pas facile pour un comédien d’avoir une vie de famille ! Ah non, je ne vais commencer à râler moi aussi.

Encore une fois excellente année !

 

« A tout bientôt !!! »

Partager cet article

12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 17:20

Un petit bonjour ensoleillé à toutes celles et tous ceux qui trouvent que le soleil fait cruellement défaut durant ce mois d’août et quelques nouvelles de ma pomme …  

Dur, dur au niveau boulot. Un tournage rapide avec Jacques Gamblin, trois films reportés, bref bien difficile cette crise qui touche tous les secteurs d’activités. Alors les tournages s’annulent, sont reportés ou bien les castings m’ont oublié, snif ………

C’est la dure loi de ce métier que voulez-vous. Ce qui est encore plus dur c’est la disparition de tous ces comédiens qui nous ont émerveillés tout le long de leur carrière. Je pense au magnifique Bruno Cremer avec qui j’avais tourné un « Maigret »,  au poète de l’écriture Philippe Avron, Cécile Aubry qui, par sa plume, nous a donné tant de jolies choses. Je n’oublie pas l’immense Bernard Giraudeau, l’accent inimitable de Pierre Maguelon, la magnifique Ginette Garcin avec qui j’avais enregistré une émission avec Jean Luc Delarue quelques petits mois avant son départ pour les étoiles. 

http://toute-une-histoire.france2.fr/?page=emission&emission=320

Maxime Leroux avec qui j’ai fait deux festivals de cinéma et ce, peu de temps avant qu’il ne nous abandonne à notre peine. Nous sommes devenus orphelins au théâtre en perdant Laurent Terzieff, Georges Wilson, Pierre Vaneck ou encore Roger Pierre …

 

Je voulais donc tirer un grand coup de chapeau à toutes ces personnes qui ont donné leur énergie et leur talent au service du public. Mais le spectacle continue.

Une petite photo, celle de l’affiche de la pièce de théâtre que nous allons jouer d’abord en tournée puis nous ferons une ou deux représentations sur Paris afin de trouver un théâtre pour septembre 2011. Croisons les doigts !!! Répétitions en décembre.

Je vais avoir le bonheur de jouer le mari de Firmine Richard. J’adore jouer avec cette comédienne et toute la talentueuse équipe qui compose la distribution est pleine d’énergie et d’envie. J’ai hâte !!!Photo 2010 Famille de stars

 

 

Le titre de la pièce de Rémi Rosello : « Famille de Stars » ………..

 

 

Quant à « Micmacs à tire-larigot », le film de Jean Pierre Jeunet, il continue de faire un carton dans le monde entier.

Des news sur son blog : http://www.jpjeunet-siteofficiel.com/blog/?p=285

Ma fille est partie en stage au Japon puisqu’elle veut y travailler et voilà ce qu’elle me ramène...

 CCI12082010_00000.jpg

Drôle, non ? Pour ceux qui ne lisent pas le japonais, sachez que le titre du film dans tous les autres pays que la France est : "MICMACS"

Ma fille se baladait dans Tokyo et paf, elle tombe nez à nez sur son père dans la rue en 4 par 3 … (Pardon pour la qualité des photos, mais c'est pris à travers la vitre du cinéma)

DSCN0677.JPGDSCN0672.JPG

Mon nom et prénom en Japonais : Misheru Kuremado

Amusant de savoir que sa bobine se promène dans le monde entier, merci Jeunet !

CCI12082010_00001.jpg

Bon allez, je vous dis sayônara et aligatou...

Je vous abandonne soit à vos vacances que je vous souhaite excellentes, soit à votre vie que j’espère la plus heureuse possible !

Pour ceux qui passent par Port en Bessin, adorable port de pêche en Normandie, je recommande un détour pour faire ripaille : "Croqu'en Bessin", c'est le nom du restaurant. Le patron se nomme Eric et l'on déguste des produits frais, du terroir et préparés avec l'accent du sud ouest ! Bon appétit ......

 

« A tout gozaimasumata (bientôt) !!! »

Partager cet article

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 13:04

Bonjour à toutes, bonjour à tous !

Quelques nouvelles en passant… Tout d’abord celles de Jean-Pierre Jeunet qui parcourt le monde avec les bobines de « Micmacs » sous le bras, car tel est le titre à « l’export » du film.

aff_GB.jpg

Des projos bourrés de monde à Londres, Glasgow puis en Australie à Sydney ou Melbourne, festival d’Austin au Texas puis départ pour Tokyo, Hong Kong …

A chaque fois l’accueil est ditirambique. Jean-Pierre est une icône dans le monde entier.

Quant à moi, des projets, mais en ce moment, tant que les contrats ne sont pas signés, il vaut mieux ne rien annoncer à l’avance. Les tournages prévus sont souvent reportés, annulés, on ne sait plus de quoi l’avenir sera fait …

Sinon, j’ai eu le plaisir de tourner dans un clip pour Amandine Bourgeois «  Du temps », réalisé par Olivier Mégaton, façon Jeunet. C’était une première pour moi. Tournage genre 7h du matin jusqu’à minuit. Il faut avoir un entraînement digne du GIGN !

http://www.tictacflo.com/paroles-amandine-bourgeois-du-temps-clip 

 

J’ai eu l’occasion de participer soit en temps que président du jury ou juste spectateur à des festivals de courts métrages, je salue Orléans , Bouloire, le Clap 89 à Sens. C’est passionnant de voir une nouvelle génération de jeunes réalisateurs à qui je souhaite beaucoup de courage !!!

J’ai eu l’occasion de dire une nouvelle fois mon attachement aux seconds rôles dans le cinéma lors d’une émission avec Jean-Luc Delarue et ce, en compagnie de Firmine Richard, Ginette Garcin, Roger Dumas et Julien Cafaro. Nous nous sommes bien amusés, preuve à l’appui.

http://toute-une-histoire.france2.fr/?page=emission&emission=320

Dimanche 25 avril, j’irai à la cérémonie des Molières. Je trouve que cette année est un bon crû, les pièces ou les artistes nommés correspondent bien à mes choix.

Merci à vous pour votre fidélité et,

« A tout bientôt !!! »

Partager cet article

21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 10:14

Dernier article de l’année 2009 !...

Je viens vous donner les dernières nouvelles fraîches (c’est le cas de le dire !) de cette fin d’année.

J’adore la neige et un peu de froid, sinon Noël ne serait pas Noël, mais là, nous sommes gâtés ! Je pense bien sûr à tous les désagréments que cela engendre pour certains.

Alors soyez prudents sur les routes, dégustez et surtout buvez avec modération, c'est un vieux sage qui sera surveillé de très près par sa moitié qui vous le dit, et surtout gâtez vos proches et donnez de l'amour partout...............

Mes recommandations de fin d'année étant faites, que vous dire ?...

Côté boulot, pas grand chose sinon l’espoir de partir en tournée théâtrale à partir de septembre prochain. Je vous en dirai un peu plus lorsque tout sera bétonné. Dans ce métier ...

Bonne nouvelle pour la pièce « Le chalet de l’horreur de la trouille qui fait peur » qui se joue actuellement à la Comédie de Paris. Elle est prolongée jusqu’au mois de mars en raison de succès. Pour un metteur en scène, c’est bonheur !

J’en suis ravi pour mes comédiens et pour le public ...

J’ai participé samedi dernier à l’ouverture du marché de Noël de la ville de Saint Clément dans l’Yonne et j’avais demandé à Rémy Julienne, notre cascadeur qui nous est envié par le monde entier, de venir.

Il a passé des extraits de films qui retracent sa carrière. Merci Philippe pour la photo.

CIMG6224-bis.jpg

Cet homme est d’une telle modestie qu’il devrait figurer dans le livre « Guinness des records » catégorie gentillesse et talent. C’est vraiment un grand monsieur.

Que de films à son actif, pas loin de 1500, tant en France qu’à l’international, et ce comme cascadeur, voire réalisateur car c’est lui qui, sur beaucoup de tournages, travaillait en deuxième équipe et était aux manettes.

Je profite de cet article pour vous souhaiter à toutes et à tous d’excellentes fêtes de fin d’année, évidemment un très joyeux Noël, une excellente santé et que le bonheur puisse illuminer votre vie et celle de vos proches.

 

« A tout bientôt !!! »

Partager cet article

7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 16:12

Enfin nous y sommes, le 28 octobre 2009, le film de Monsieur Jean Pierre Jeunet « Micmacs à tire-larigot » sort dans les salles. C’est du pur jus, du pur Jeunet.

Cela me fait « presque » le même effet que lorsque mon épouse a mis au monde mes trois enfants. On est pressé de voir le « résultat », stressé évidemment, mais tout cela se passe avec une joie retenue. A présent c’est le public qui donnera son avis et qui fera le succès du film ou pas...

Nous sommes partis faire la promotion du film à Deauville, il a été projeté pour tous les exploitants de salles puis nous sommes allés à Lille pour des interviews, signatures d’autographe, photos avec le public, présentation avant la projection.

Le film est déjà vendu dans le monde entier. A Toronto, ce fut une standing ovation pendant quinze minutes, bon signe, non ?

Ce fut un grand plaisir de retrouver toute une grande partie de l’équipe de tournage. Je le dis sans tralala, quelle bande de joyeux drilles.

Dany Boon est un homme adorable, généreux, il a la tête sur les épaules car il a gardé les pieds sur terre. Ce serait une réplique pour Omar Sy qui joue le rôle de Remington. Vous comprendrez en voyant le film.

Je ne vais pas vous parler de tous les acteurs, il me faudrait des pages entières de belles choses à dire sur chacun d’entre eux. Juste un mot sur le réalisateur.

Jean Pierre Jeunet est d’une précision diabolique. Tout passe par lui, il contrôle tout. Aller ramasser un mégot de cigarette qui trainait par terre juste avant de tourner une scène de nuit alors que personne n’aurait pu l’apercevoir tant il était petit ce mégot et si loin de l’action, c’est vous dire si Jean Pierre Jeunet aime avoir des images propres, un beau cadre quant à la lumière ...

J’ai l’habitude de dire de lui que c’est un grand enfant qui aime ses acteurs. Il adore les filmer et peu importe le temps qu’il va mettre avant de lancer le moteur et de dire « partez ». C’est un bonheur quand on est à l’extérieur de le voir écouter le texte et de jubiler devant le talent des copains.

Bon, je n’en dis pas plus, ce sera à vous de juger.

Une semaine avant le Jeunet, je suis allé à Maubeuge et à Lille afin de présenter au public, en compagnie de Pierre Antoine Carpentier le réalisateur, son court métrage "Planter des rêves". (Films au clair de lune)

C'est un film destiné aux festivals mais également aux associations d'enfants malades et hôpitaux. Un joli scénario qui a fait mouche lors des deux présentations au public. Le sujet est grave mais le traitement léger quant à l'interprétation ...... (Gare aux chevilles)

Si vous allez sur Facebook, vous trouverez des informations sur ce film qui, à mon avis, ne va pas passer inaperçu. Il mérite une très belle carrière.



Sinon, vous dire que la pièce que j’ai mis en scène en Avignon se joue actuellement à Paris à la Comédie de Paris.

« Le chalet de l’horreur de la trouille qui fait peur » en est le titre. Son auteur est Patricia Levrey, qui avait écrit entre autres la comédie "Quand la Chine téléphonera".

C’est une comédie policière dans le genre Agatha Christie mais sans Hercule Poirot et évidemment loufoque. C'est un huit clos à cinq personnages. Mes comédiens sont formidables dans des registres très différents.


Mon plaisir est de mettre en scène des œuvres dans lesquelles le public, en sortant, se dit : « On a passé une super soirée, on a bien ri, les comédiens sont vraiment géniaux » .


Nous avons joué ce lundi avec une compagnie de théâtre la fameuse pièce de Patrick Haudecoeur « Frou Frou les Bains » et ce dans le cadre du festival des Briardises. Quel bonheur de voir les spectateurs sortir heureux de la salle qui vous félicitent pour votre mise en scène, pour votre choix des comédiens et qui risquent de venir revoir une deuxième fois la pièce samedi prochain...

Sinon, je tourne bientôt avec Isabelle Mergault en temps que réalisatrice. Je ne vais avoir qu’une scène à défendre mais elle est très drôle à jouer et en plus je vais avoir en face de moi Daniel Auteuil, pas mal, non ? J’adore cet acteur.

Bon, je vous laisse, amis fidèles. J'attends à nouveau que sonne mon téléphone, c'est la hantise de l'intermittent du spectacle.

Je vous laisse donc, non sans vous dire ...

 

«  A tout bientôt !!! »

Partager cet article