Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • : Vous parler de ma passion, pousser mes coups de gueules, ouvrir pour vous un peu le livre de ma vie et peut-être répondre aux interrogations que vous avez quant à mon métier d'acteur...
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte Libre

Merci de me rendre cette petite visite !!!

 

J’aime passionnément mon métier comme je peux le détester parfois, mais pour vous, public, ma fidélité a toujours été sans faille. Mon ami Patrick Jorge, qui organise des festivals de cinéma, me dit souvent :
 

 "Quand je dis ton nom, les gens ne tiltent pas forcément, mais lorsque je montre ta photo, la réaction est immédiate ! Le public te suit depuis des années entre cinéma, théâtre et télévision et t’apprécie énormément pour ton travail." 


Si vous faites partie de tous ces fans, je vous remercie et tâcherai d’être encore quelques années à la hauteur. Mon ami rajoute et j’en finirai là :

 

« La célébrité, c’est être connu, la popularité, c’est être reconnu !!! »

 

Je suis donc très fier d’être populaire.

 

Je vous invite à vous inscrire sur la newsletter en haut, à droite afin de recevoir la suite de mes aventures !!!

 

 

 

Archives

28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 11:50

Je me suis fait secouer par ma fille aînée qui attend un nouvel épisode, aussi je me remets vite fait à l’écriture avant d’être puni.

 L’actualité du jour :


Je suis toujours en répétition de la pièce « La Dame de chez Maxim » mise en scène par Francis Perrin avec, à la clef une captation télévisuelle pour la chaîne France 2 les 18 et 19 novembre au théâtre des Variétés.

La diffusion est prévue pour les fêtes de fin d’année.

Mais, voilà qu’entre temps, je reçois un coup de téléphone d’Alain Sachs dont je vous disais le plus grand bien dans l’épisode 26. Il me propose de jouer dans la pièce de théâtre « Croque –Monsieur » de Marcel Mithois aux côtés, notamment d’Isabelle Mergault, que j’encensais dans l’épisode 14…

J’ai dit oui à cette proposition, aussi nous avons démarré les répétitions et la première aura lieu le 24 janvier 2008 au théâtre des Variétés, qu’on se le dise…

Ce métier est fait de pleins et de déliés, on peut rester une année, voire plus, sans bosser et se retrouver à répéter deux pièces en même temps…

Finalement, le plus dur à supporter, c’est l’attente! Ne pas savoir de quoi demain sera fait. Passer des castings, être pris ou pas, « to be or not to be ». Trop grand, trop petit, trop jeune, pas assez enrobé, ne plaisant pas à l’acteur principal, et j’en passe…

Mais je ne suis pas là pour vous parler ni de la pénibilité de mon travail, ni de ma retraite. D’autres s’en chargent…

Revenons quelques années en arrière.

Après « Drôle de couple » au théâtre, je tourne pour le cinéma dans le film de Jeannot Swarc, « Hercule et Sherlock ». 



Richard Anconina et Christophe Lambert se partagent la vedette aux côtés de deux chiens très rigolos. J’ai le plaisir d’avoir toutes mes scènes avec Roland Blanche, grand second rôle du cinéma et du théâtre Français.



Il nous a quitté bien trop tôt en septembre 1999.



Nous tournons dans la prison des Baumettes à Marseille. Je peux vous assurer que ça fait froid dans le dos. Roland me dit pendant le tournage :

« Avec les tronches que nous avons, ils nous ont laissé entrer mais je ne suis pas sûr qu’on nous laisse ressortir… »

Quelques temps plus tard plus tard, c’est Pierrot Mondy qui me téléphone, me disant textuellement, surtout tu ne signes rien ailleurs, je vais te faire passer une pièce, c’est pour le théâtre des Variétés. Tu ne vas pas pouvoir refuser, je mets en scène et c’est à mourir de rire.

Je reçois le texte qui a été remanié par Laurent Chalumeau, un des auteurs à la mode sur Canal +. C’est une pièce de Claude Magnier, son titre « Oscar » !



Magnifique distribution, d’abord parce que je suis dedans, il faut bien s’envoyer des fleurs, mais également et surtout parce qu’il y a Roland Giraud, Francis Perrin, la grandiose Maaike Jansen et tous les autres…



Je ne peux m’empêcher de vous montrer ces quelques photos prises lors des répétitions de la pièce.


 

Pierre Mondy me raconte qu’avec le producteur, Philippe Hersen, ils ont mis du temps à trouver quel comédien pouvait jouer le rôle que tenait Louis de Funès.

Un jour, il eut la révélation, bien sûr Roland Giraud ! Puis immédiatement, il se demanda qui pouvait jouer le rôle du masseur que tenait le baraqué Mario David.

Bien sûr, Michel Crémadès !



Cela mérite une petite explication.



 

Roland Giraud étant lui-même très bien charpenté, il était ridicule de mettre un costaud à ses côtés, mais plus malin de mettre quelqu’un de fluet comme moi.



Le personnage devenait ainsi un masseur kinési acupuncteur version « Manga ».



Je portais sur scène, la majeure partie du temps,  une veste plutôt colorée, pantalon noir « Shiatsu », chaussons noirs et une petite queue sur la tête, histoire de faire sumo.



Pierre Mondy avait fait régler pour Roland et moi-même un petit ballet fait de « katas » sur une musique « Heikyoku » insupportable à l’oreille.



 

Mario David, le masseur de Louis de Funès, est venu à la Générale, c’était très émouvant, aussi bien pour lui je crois, que pour moi.

 

Que de crises de rires pendant les répétitions ! Il faut dire que Pierre Mondy est un grand rieur et qu’il sait transmettre à ses comédiens son plaisir de la scène.



 

Ce fut un bonheur de jouer cette pièce. Elle démarre tout de suite à cent à l’heure, le public est embarqué dans un tourbillon de scènes plus cocasses les unes que les autres.



J’ai attrapé, avec notamment Maaike Jansen, mes plus gros fous rires sur ce spectacle.



Il me revient en mémoire cette matinée du samedi durant laquelle Roland Giraud poussa un cri de désespoir avec une telle force, qu’il en perdit une dent sur pivot. Cette dernière traversa toute la scène de jardin à cour.

Maaike, son épouse dans la vie, pleurait de rire quant à moi je m’étais caché derrière un fauteuil. J’en ressortais péniblement pour ânonner des répliques totalement inaudibles que Roland était obligé de répéter car il était le seul à avoir réussi à garder son sérieux, ce qui ne l’empêchait pas de faire le pitre avec son trou dans la bouche, histoire de nous faire rire.

Il fallut téléphoner en urgence à un dentiste pour qu’il vienne recoller la dent car nous jouions le soir même…



 

La tournée fut formidable, cette pièce fut un énorme succès, que ce soit dans toute la France, en Belgique, à Monaco ou en Suisse.



Lors de cette tournée, le rôle d’une des filles était tenu par Géraldine Giraud.



J’habite à une vingtaine de kilomètres de chez Maaike et Roland, nous avons fait avec ma femme et mes enfants de si belles soirées ensemble avec eux trois, aussi, inutile de vous dire l’immense choc et la peine que nous avons eu suite à l’effroyable histoire qui leur est arrivée.



 Pour finir cet épisode moins tristement, une bonne nouvelle concernant deux courts métrages dans lesquels j’ai tourné, à savoir « Raging Ball ».

Ce film a reçu ses premiers prix au « HD film festival ».
Sur 10 prix remis aux meilleurs films HD de l’année, lors d’une grande soirée au cinéma le Gaumont Marignan à Paris, “Raging Ball” en a remporté 2 :

 Le prix du meilleur court métrage

 Le prix spécial du jury pour l’innovation


Quant au film de Pascal Tosi, « Photomateurs », (Photograbber en anglais), il a gagné le 1er prix au Festival "ReelHeart International Film Festival" de Toronto (Canada) et en plus il vient d'être sélectionné pour le prochain "World Film Festival de Bangkok" (Thailande).





 


A ce jour, "Photomateurs" aura gagné 20 prix et a été sélectionné dans 114 festivals (36 pays sur les cinq continents).

Une dernière info, ma petite fillote, née prématurée se porte très bien, elle dépasse les 4 kgs, grandit à vue d’œil, je ne peux m’empêcher de vous la présenter.



Elle n’est pas belle ma petite Maëlys?!!!

Le grand-père gaga vous dit :



 



«  A tout bientôt !!! »



 



 



 



 



 



 



 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

stéphane 27/11/2008 22:05

c'est en regardant la vie dissolue de gérard folque à la télé que j'ai reconnu mario david en chauffeur de taxi cela ma fait bizarre de la revoir car pour moi il restait à l'age qu'il avait dans oscar,les grandes vacances et tous les films des années 60-70 dans lesquels il à tourner il avait l'air d'etre quelqu'un de généreux et comique contrairement à son physique.En tout cas bravo pour votre blog je sympa qu'un comédien fasse un blog et sois accessible.salutation de la part d'une personne passionné par le théatre et le cinéma et qui aurait bien voulu en faire son métier.

Poon 22/11/2007 18:00

Merci également à austen002 qui, par mail, m'a dit des choses vraiment très sympas quant à "La Dame de chez Maxim"!! On va faire de la pub afin que puissent recommencer les émissions dans le genre " Au théâtre, ce soir". Le public le demande, ça changera des séries américaines...

Poon 22/11/2007 17:53

Merci Sophie pour votre commentaire! Malgré le peu de répétitions, je pense que nous avons été à la hauteur et que la diffusion de la pièce à la télévision aura du succès.

Sophie 22/11/2007 14:39

Félicitation pour votre rôle dans la pièce de Feydeau "la dame de chez Maxim" vraiment vous étiez merveilleux tous !
J'en garde un très bon souvenir et espère vous revoir sur nos écrans.
Bonne continuation
 

quaty 11/11/2007 20:23

Très jolie votre petite fille, elle a une bonne bouille comme "papy".
J'ai hâte de vous voir dans la pièce de théâtre la "dame de chez Maxim" à la télévision, pourvu que ce ne soit pas un jour de fête ou je serais en famille !
Amicalement.