Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • : Vous parler de ma passion, pousser mes coups de gueules, ouvrir pour vous un peu le livre de ma vie et peut-être répondre aux interrogations que vous avez quant à mon métier d'acteur...
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte Libre

Merci de me rendre cette petite visite !!!

 

J’aime passionnément mon métier comme je peux le détester parfois, mais pour vous, public, ma fidélité a toujours été sans faille. Mon ami Patrick Jorge, qui organise des festivals de cinéma, me dit souvent :
 

 "Quand je dis ton nom, les gens ne tiltent pas forcément, mais lorsque je montre ta photo, la réaction est immédiate ! Le public te suit depuis des années entre cinéma, théâtre et télévision et t’apprécie énormément pour ton travail." 


Si vous faites partie de tous ces fans, je vous remercie et tâcherai d’être encore quelques années à la hauteur. Mon ami rajoute et j’en finirai là :

 

« La célébrité, c’est être connu, la popularité, c’est être reconnu !!! »

 

Je suis donc très fier d’être populaire.

 

Je vous invite à vous inscrire sur la newsletter en haut, à droite afin de recevoir la suite de mes aventures !!!

 

 

 

Archives

31 mai 2007 4 31 /05 /mai /2007 12:43

L’actualité fait que mon épisode du jour aura un petit goût de tristesse.

Jean-Claude Brialy nous a, lui aussi, quitté.

 

 J’ai eu le grand plaisir de jouer dans son théâtre des Bouffes-Parisiens en 1994-1995 dans la pièce de Neil Simon « Drôle de couple »,  mise en scène de Bernard Murat, un monsieur dont je vous parlerai plus tard.

Belle distribution: Marie-Anne Chazel, Clémentine Célarié, Annie Grégorio, Christian Bujeau (Dentiste des Visiteurs), Arielle Séménoff, Sylvie Flepp (Plus belle la vie), Julie Arnold…

Jean Claude Brialy était un directeur de théâtre heureux car les réservations allaient bon train. Il regardait le ciel l’après-midi et comme Jean-Michel Rouzières, grand directeur de théâtre lui aussi, lorsque le temps était menaçant,  il aimait dire :

« Temps magnifique pour le théâtre » !

J’apprends un jour par un ami proche que mon « idole » Michel Platini voulait venir voir la pièce avec sa femme et deux amis. Je vais voir Jean Claude le jeudi matin afin de lui demander quatre invitations pour le vendredi soir. Il sourit gentiment puis manque de s’évanouir, en effet c’est, avec le samedi, les deux soirs où les invitations sont à proscrire totalement.

L’après midi, il me passait un coup de fil chez moi pour m’annoncer qu’il laissait quatre places au nom de Platini le lendemain soir à la caisse.

J’ai souvenir de la tournée pour cette même pièce en Corse. Il était là accablé car nous jouions en extérieur et il pleuvait comme « vache qui … ».

D’un coup il s’est levé, a pris la vache par les cornes, a fait démonter le décor qui était entièrement bâché afin de le faire installer dans une église…

 

Mais oui !

Nous avons joué « Drôle de Couple » dans une église en Corse !

Après les représentations à Ramatuelle, ou par l'Association du festival d'Anjou dont Jean-Claude Brialy était le directeur artistique, nous allions dîner avec lui et immanquablement il nous racontait les multiples anecdotes glanées tout au long de sa carrière. Avec Annie Grégorio et Sylvie Flepp, nous avons piqué de sacrés fous rires, il y avait de quoi.

 

Je le trouve tellement vrai et formidable en directeur de banque dans le film tourné ensemble "Ripoux contre Ripoux".

Je ne vais pas m'amuser à énumérer tous ses films...

Je garde de cet homme son humour de tous les instants, sa franchise, car lorsqu’il n’aimait pas quelqu’un, il lui faisait gentiment savoir, sans jamais chercher à blesser la personne. Il est pour moi surtout  un passionné qui n’a fait qu’aimer les comédiens tout au long de sa carrière, il n’était pas avare en cadeaux ou en invitations dans son restaurant, ni en remerciements renouvelés pour le travail accompli par les comédiens.

Mais le spectacle continue.

Merci à toi et salut Monsieur l’artiste !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Annie 17/12/2008 01:09

Jean-Claude Brialy, né, lui aussi, en Algérie...

dasola 06/09/2007 14:38

Très bel hommage à ce comédien - metteur scène. Pour moi, Eglantine avec Valentine Tessier reste un grand souvenir (je n'étais pas bien vieille quand je l'ai vu). Après Noiret et Cassel, le cinéma et le théâtre français est durement touché.

Gecko 03/06/2007 20:34

" Les derniers seront les premiers " ... Pas si sûr . Enfin bon , il rejoint le panthéon de nos grands . Qui pourrait le mettre de côté dans le cinéma français ...

quaty 01/06/2007 08:57

C'est une grande tristesse qu'il soit parti.
Vraiment cette maladie est une s...., elle nous a enlevé trois immenses acteurs en peu de temps.