Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • Michel Crémadès... Ma vie d'homme, ma vie d'artiste
  • : Vous parler de ma passion, pousser mes coups de gueules, ouvrir pour vous un peu le livre de ma vie et peut-être répondre aux interrogations que vous avez quant à mon métier d'acteur...
  • Contact

Texte libre

Recherche

Texte Libre

Merci de me rendre cette petite visite !!!

 

J’aime passionnément mon métier comme je peux le détester parfois, mais pour vous, public, ma fidélité a toujours été sans faille. Mon ami Patrick Jorge, qui organise des festivals de cinéma, me dit souvent :
 

 "Quand je dis ton nom, les gens ne tiltent pas forcément, mais lorsque je montre ta photo, la réaction est immédiate ! Le public te suit depuis des années entre cinéma, théâtre et télévision et t’apprécie énormément pour ton travail." 


Si vous faites partie de tous ces fans, je vous remercie et tâcherai d’être encore quelques années à la hauteur. Mon ami rajoute et j’en finirai là :

 

« La célébrité, c’est être connu, la popularité, c’est être reconnu !!! »

 

Je suis donc très fier d’être populaire.

 

Je vous invite à vous inscrire sur la newsletter en haut, à droite afin de recevoir la suite de mes aventures !!!

 

 

 

Archives

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 18:20

De quoi vais-je vous parler aujourd'hui ???  Allez, un petit tour au théâtre ...

Année 2003, elle n'est pas belle ma loge du Palais Royal ?

De l’année 2003 à l’année 2005, je vais baigner dans une ambiance plutôt glauque, celle d’une certaine Agatha Christie.






C’est la reine des fausses pistes, des retournements de situations, des révélations qui n’en sont pas. Les coups de théâtre, elle connaît. Avec elle il ne faut jamais tirer de conclusions trop hâtives.

 


Le théâtre du Palais Royal décide de monter une des pièces de cette reine du meurtre à gogo qui, je le pense, se serait bien entendue avec Alfred Hitchcock.


Sébastien Azzopardi adapte donc la fameuse pièce « Les dix petits nègres ».

Les ayant droits d’Agatha refusent qu’à Paris la pièce porte le titre du roman, ils ont peur d’avoir des procès. On peut, sans vraiment le comprendre, imaginer pourquoi. Donc le vrai titre de la pièce sera « Devinez qui ? »

Je peux vous dire qu’il ne s’est pas passée une représentation sans que le public ne joue à deviner qui tue qui et pourquoi. Certaines personnes sont venues voir la pièce une dizaine de fois, ne serait-ce que pour voir les petits chats qui disparaissent les uns après les autres sur la cheminée. On les aperçoit juste derrière le grand Roger Dumas et votre serviteur dans le rôle de l'inquiétant Monsieur Roberts.

Cela mérite une explication.

C’est Bernard Murat qui va se mettre aux manettes et, dans sa mise en scène, il demande à Nicolas Sire, qui a construit un fantastique décor, de placer une cheminée sur laquelle sont posées dix statuettes représentant des chats.



Allez, je vous les mets en photo, ces petits chats Egyptiens et très énigmatiques...

Normalement ce sont des statuettes de petits « nègres », mais là, pas question de passer pour des racistes...

Ah ! Bêtise humaine ...

Avant chaque meurtre un petit chat est comme aspiré dans le décor de la cheminée et ce petit tour de magie nous a valu combien de réactions plutôt bruyantes dans la salle.



Je me souviens de bon nombre d’élèves venant de divers lycées qui, après la représentation, venaient nous dire : « Si c’est ça le théâtre, on y va tous les soirs ».

Avec habilité Bernard Murat a tissé sa toile, les décors, j’en ai parlé, la lumière de Laurent Castaing est tout à fait géniale car les ambiances dans cette pièce sont très diverses et ô combien importantes. Les costumes de Bernadette Villard, vous les voyez sur les photos, donnent le ton d’une pièce qui a fait un carton aussi bien à Paris qu’en tournée.


A présent la distribution...


C’était, il faut le dire, les premiers pas sur une scène de théâtre d’une certaine Alice Taglioni.

Bernard Murat a le sens pour trouver le bon comédien là où il faut, car quel talent et quelle beauté ! Mélange de Grace Kelly ou Kim Novak avec le regard assassin d’une Sharon Stone mais la douceur d’une Cendrillon. Je vous ai tout dit.



Elle est certes penchée au dessus de moi mais, est-elle vraiment en pleurs ?

Suis-je vraiment mort et si c'est le cas, est-ce que c'est elle qui m'a occis ???









Les autres comédiens ne sont pas en reste quant au talent. Par exemple Yves Gasc, ou encore Philippe Laudenbach, qui, comme vous le voyez est très heureux de se faire assassiner par le régisseur du théâtre du Palais Royal, 








Il y a aussi Josiane Lévêque, Roger Dumas, et je ne peux oublier Laurent Gérard avec qui j'ai passé, notamment en tournée, de délicieux moments.

D'ailleurs je le retrouve jeudi prochain pour tourner un "Caméra Café".

Qu'on se le dise, mais lisez plutôt la distribution car je ne peux pas citer tout le monde, qu'ils ne m'en veulent pas ...

Quel bonheur de voir que chaque comédien était à sa place et donnait à son personnage tantôt de la bonhomie ou qu'ils arrivaient à vous glacer le sang, sang qui a coulé tous les soirs !

Quelque temps avant le départ en tournée, certains comédiens furent remplacés, c’est ainsi que nous aurons le bonheur d’accueillir la belle et talen ... « tueuse » Marie Leburgue dans le rôle de Véra Claythorne et l’impayable Urbain Cancelier dans celui du détective Blore.

Nous partîmes en tournée dans toute la France, la Suisse et la Belgique. L'ambiance n'était pas aux meurtres, mais plutôt à la rigolade, preuve en est, cette photo de toute l'équipe prise à l'occasion des fêtes de Noël.

Puis à nouveau le grand frisson pour le public...

On peut dire que tous les soirs les paris étaient ouverts dans la salle, chaque spectateur essayait de trouver qui était l’assassin et il nous fallait, à nous comédiens, une bonne dose de concentration pour jouer dans un brouhaha permanent.

Martin Lamotte, qui est venu un soir, était effaré de voir à quel point nous résistions aux commentaires si peu discrets qui venaient de la salle comme des vagues.

Preuve que le spectacle fonctionnait à merveille car à tour de rôle, nous endossions l’habit du tueur puis nous le perdions après avoir été assassiné... Quoique ...

Quel grand moment de bonheur que cette pièce. Quelle plume !

Merci Agatha !




Des petites nouvelles de la tournée « Croque Monsieur »...

Le public fonctionne partout à merveille, en Belgique, c’est tout bonheur, dans le nord, le paradis, en Suisse également.

Merci à Yves Burdet pour sa photo qui a été prise au théâtre de Beausobre à Morges en Suisse où après les applaudissements, c'est la fondue qui a coulé à flot, le vin blanc aussi !!!

L’ambiance est toujours aussi bonne malgré la fatigue des voyages, train, voitures, autobus ou avions...

Mais nous finissons déjà au mois de mai, après fais ce qu’il te plaît...

 

«  A tout bientôt !!! »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Martine Golinvaux 26/01/2013 11:01


Juste un petit mot pour dire merci de notre rencontre avec des amis à La Touissuire le 11 janvier 2013. Merci pour votre convivialité, votre spontanéité et les photos souvenirs que nous avons
prises. N'hésitez vraiment pas à me faire savoir si vous venez jouer au théâtre en Belgique, NOUS VIENDRONS ;-) (NB je vous ai laissé ma carte de visite!)

Michel Crémadès 26/01/2013 12:39



Merci pour ce message ! J'espère bien venir jouer en Belgique ! Mais quand ???


@ bientôt.



boulahrouf dahila 14/08/2010 17:47



bravo michel, je suis la koubéenne, dommage que je ne t'ai pas vue au festival d'avignon, la prochaine fois l'année prochaine in challah!!!!!!!!!!!!!!!!



Michel Crémadès 15/08/2010 14:02



La plus belle ville du monde : Kouba, ça rime avec kémia ...


Avec une anisette, une !



gdblog 12/08/2010 22:15



Ha ben tant pis alors, je me contenterai de mes souvenirs qui restent malgré tout bien présents tellement le moment était agréable.


Merci pour votre réponse,


A bientôt,



Michel Crémadès 13/08/2010 11:21



Désolé !!!!!!!!!!!



gdblog 12/08/2010 02:09



J'avais vu cette pièce à Paris, en place d'orchestre en plus : un régal!!! Et je me souviens effectivement du brouhaha dans la salle, surtout à la disparition du premier petit chat ...


A-t-elle été filmée ? J'aimerais bien la revoir.



Michel Crémadès 12/08/2010 16:31



Bonjour,


Merci pour votre commentaire.


Non, malheureusement il n'y a pas eu de captation pour la télévision de la pièce !!!


@ bientôt.









Eléonor 28/06/2009 19:38

Bonsoir !Oui nous t'aimons et nous vous souhaitons plein de succès. Vous êtes reconnu et populaire et c'est l'essentiel.Au plaisir de découvrir d'autres facettes de votre riche vie.Eléonor.www.avotreseuldesir.com

Michel Crémadès 29/06/2009 10:23


Merci 2009 fois pour votre adorable commentaire!